Comment le métier de community manager est-il perçu par les autres ?

Cette semaine, nous avons voulu répondre à Max, community manager de profession !

Cher Max, tout d’abord quel honneur d’avoir pris le temps de souligner la profession de community manager.

Encore à ce jour, alors que nous sommes des millions d’internautes connectés sur les réseaux sociaux, notre profession ne semble pas être connue ou du moins reconnue à sa juste valeur.

Alors que j’évite de parler clairement de ma profession à mes grands-parents qui eux se sont arrêtés à l’essor du web, il est vrai que je suis encore surprise de voir lors de divers rendez-vous administratifs l’étonnement des personnes lorsqu’ils lisent les mots de « community manager ».

Tu pourras déceler alors des sourcils qui se crispent lors de la lecture de ces mots, comme si pareil à Champollion, ils devaient déchiffrer des hiéroglyphes !
Il s’en suit quelques fois la question suivante : « et en français, ça s’appelle comment ? ». Tu vas alors répondre que c’est le nom donné à ta profession et rajouter « mais c’est tout nouveau comme métier », car tu veux mettre ton interlocuteur à l’aise.

Lui, par contre, ne lésinera pas à te répondre que ton métier ne sera plus d’ici une dizaine d’années. Bref… la prochaine fois, tu n’hésiteras pas à donner des termes plus savant tels que « gestionnaire des réseaux sociaux » , « analyste des réseaux »…

Il est vrai aussi que les amis pensent que ton métier est à la portée de tout le monde. Il est clair que toute personne motivée peut prétendre à devenir un gestionnaire des réseaux sociaux à partir du moment où il s’est penché sur les rouages de ce métier.

Être community manager, ce n’est pas que publier quelques mots ou photos en vrac sur la page Facebook d’un client. Comme l’iceberg, personne ne voit la partie immergée du travail de préparation d’un gestionnaire des réseaux sociaux.
En tant que community manager, tu vas donner de ton temps, de tes neurones et de ton énergie pour l’autre.

Et oui, car le community manager est altruiste ! Il pense au bien-fondé de l’entreprise ou la marque de ton client. Il doit jouer ce rôle de médiateur avec finesse et humour.
Aussi, tu verras que les personnes souvent s’expriment sur la toile quand tout ça ne va pas ! Qui ne dit mot est content par contre !

Il est clair qu’il y a comme un rapport de confiance entre toi et ton client. Ce dernier te confie la réputation de son établissement ! Certains te donnent carte blanche voire même un panneau vierge où tu dois te débrouiller pour sans cesse trouver de nouvelles idées de publications.

Alors la confiance, c’est bien, mais l’abandon c’est pas top non plus. Tu sais au moins que ton client est heureux d’avoir trouvé la personne qu’il fallait pour le community management de son entreprise. Tu as ensuite ceux qui veulent un droit de regard…
C’est compréhensible par contre, ils ont parfois tendance à freiner les élans créatifs du community manager !
Alors que tu pensais faire une belle envolée, bien souvent tu te prends un plat !

Le Community Manager fait partie des métiers d’aujourd’hui et de demain…

Un grand merci Max pour ton portrait plein d’humour 🙂

je_suis_community_manager